Connu par :
  Tel: +33 975 183 677

Vol retardé ou vol annulé pour mauvaises conditions météorologiques

Une tempête, un ouragan, un épais brouillard ou de forts vents sont quelques unes des raisons pouvant expliquer un retard ou une annulation de vol. Selon le Règlement européen n°261/2004 relatif aux droits des passagers aériens, les conditions météorologiques extrêmes sont considérées comme des « circonstances extraordinaires » qui libèrent les compagnies aériennes de leur obligation de verser une indemnité aux passagers.

retard ou annulation de vol pour cause de mauvais temps

Les indemnisations prévues par le règlement européen

La réglementation européenne ne prévoit pas d'indemnisation pour les passagers aériens en cas de « circonstances extraordinaires ». Il existe cependant des exceptions à cette règle, pour lesquelles la compagnie aérienne peut être tenue responsable du préjudice causé par une annulation, un retard ou un refus d’embarquement. Pour que le règlement européen puisse s’appliquer à un cas concret, il faut que le vol ait décollé d’un aéroport européen, ou bien qu’il ait été opéré par une compagnie européenne et atterri dans l’Union européenne. Bien entendu, une réservation et un titre de transport valides sont également requis.

Quel est le montant du dédommagement prévu pour les vols retardés de plus de 3 heures, les annulations ou les refus d’embarquement ? Le règlement européen prévoit différents montants en fonction de la distance du vol :

Réclamation de compensation selon la distance

* Ainsi que tout vol intracommunautaire de plus de 1500 km

Dans quelles hypothèses puis-je prétendre à une indemnisation en cas de mauvais temps ?

Flightright vous accompagne en effectuant les démarches nécessaires pour réclamer l’indemnité qui peut vous correspondre. Pour cela, rien de plus simple : saisissez vos informations de vol dans notre calculateur d’indemnités. En deux minutes, nous vous indiquons si vous pouvez prétendre ou non à un dédommagement. Grâce à nos bases de données, nos moyens technologiques et notre équipe d’experts, nous sommes en mesure de savoir si l’annulation ou le retard est considéré comme une « circonstance extraordinaire », ou bien si vous êtes éligible à une indemnité.

Le calculateur vous confirme que vous pouvez prétendre à une indemnisation ? Il suffit alors d’un clic pour nous donner votre autorisation et vous épargner des démarches souvent éprouvantes et chronophages avec la compagnie aérienne. Avec Flightright, vous pouvez compter sur un allié engagé et spécialiste en droits des passagers aériens. Notre réseau international d’experts a déjà réussi à récupérer plus de 100 millions d’euros de dédommagement pour nos clients.

VÉRIFIEZ EN 2 MINUTES

Qu’il pleuve ou qu’il vente, vous avez le droit à une prise en charge et à des services additionnels

Si le départ de votre vol est fortement retardé, voire annulé, vous pouvez bénéficier de services additionnels à l’aéroport, et ce, indépendamment d’une possible compensation. Ces services sont prévus, que la compagnie aérienne soit responsable ou non du retard de vol ou de l’annulation.

Statut du vol Distance du vol Prise en charge et services
Plus de 2 heures de retard Vol courte distance de moins 1500 km Collations et boissons, ainsi que deux appels téléphoniques ou deux emails
Plus de 3 heures de retard Vol longue distance de plus de 3500 km Collations et boissons, ainsi que deux appels téléphoniques ou deux emails.
Plus de 4 heures de retard Vol moyenne distance entre 1500 et 3500 km (ou vols intracommunautaires de plus de 1500 km) Collations et boissons, ainsi que deux appels téléphoniques ou deux emails.
Plus de 5 heures de retard* Tous les vols Les passagers peuvent se retirer du vol. Dans ce cas, la compagnie doit normalement leur rembourser le prix du billet ou leur trouver un vol ou moyen de transport alternatif.
Vol reprogrammé au lendemain** Tous les vols Hébergement et transport aller-retour de l’aéroport jusqu’à l’hôtel.
* Un retard de plus de 5 heures

Un retard de plus de 5 heures entraîne généralement de nombreux problèmes, notamment lorsqu’il ne permet pas au passager d’assister à la réunion d’affaires ou à l'évènement familial à l’origine du voyage. Selon le règlement européen, vous pouvez alors demander à vous retirer du vol. La compagnie aérienne a l’obligation de vous rembourser le prix du billet ou de vous trouver un moyen de transport alternatif.

Dans l’hypothèse d’un vol avec correspondance, vous pouvez demander à obtenir un vol retour vers votre aéroport de départ. Vous avez également la possibilité de solliciter un acheminement vers votre destination finale dans les meilleurs délais ou à une date ultérieure que vous choisissez (sous réserve de sièges disponibles).

** Départ reporté au lendemain

Les compagnies aériennes travaillent généralement en partenariat avec des hôtels dans lesquels elles logent les passagers lorsqu’un vol est reporté au lendemain. Le plus souvent, les compagnies organisent elles-mêmes l’hébergement et le transport aller-retour entre l’aéroport et l’hôtel. Avant de réserver une chambre par vous-même, adressez-vous à la compagnie aérienne pour vous renseigner sur cet hébergement. Vous disposerez ainsi des preuves nécessaires dans l’hypothèse d’un recours ultérieur.

l’excuse du mauvais temps en cas de retard ou d’annulation de vol

Les « mauvaises conditions météorologiques »

De nombreux passagers estiment que la sécurité est primordiale. De même, les compagnies ne prennent pas le risque d’opérer un vol en cas d’ouragan ou de tempête de neige, et préfèrent attendre, à raison, que la météo soit de nouveau clémente. Dans ces cas de conditions extrêmes, un retard de vol, une annulation ou une correspondance manquée sont justifiés. Ces situations, que le règlement européen définit comme « circonstances extraordinaires », ne peuvent donc conduire à aucun dédommagement.

Cependant, quelques compagnies invoquent parfois le « mauvais temps » pour se disculper en cas de retard ou d’annulation de vol. Cette situation devient évidente lorsque votre vol est annulé, mais que les vols des autres compagnies ne sont aucunement impactés par lesdites “intempéries”. Il est cependant difficile pour un non-initié de prouver à lui seul que l’avion était en réalité en mesure de décoller.

Flightright dispose de bases de données permettant de vérifier aussi bien la météo que les différentes informations de vol. Grâce à ces données, nous pouvons facilement déterminer quels avions étaient en mesure de décoller ou non. Il s’agit d’un atout précieux pour appuyer votre demande d'indemnisation.

Autre prétexte couramment invoqué par les compagnies aériennes : l’absence de liquide de dégivrage des avions. Ces dernières années, de nombreuses compagnies ont considéré une annulation de vol due à des températures négatives et à l’impossibilité de dégivrer les appareils comme une « circonstance extraordinaire ». Or, les compagnies aériennes peuvent être tenues responsables du non-dégivrage de leurs appareils si le retard dû au mauvais temps est en réalité lié au manque de liquide de dégivrage. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’une « circonstance extraordinaire » puisque la compagnie aurait dû anticiper le problème. Vous pouvez donc prétendre à une compensation.

Que faire en cas de tempête ?

Sachant que de mauvaises conditions météorologiques peuvent avoir une influence directe sur votre vol, il est utile de vous renseigner sur celles-ci avant votre départ. Il arrive que les avions restent au sol pendant plusieurs jours, lors de tempêtes de neige par exemple. Parfois même des semaines entières, comme à l’occasion de l'éruption du volcan Eyjafjallajökull en Islande en 2010.

Avant le vol :

Comment éviter toute conséquence financière ? Le meilleur moyen est de souscrire à une assurance annulation-voyage. Certaines assurances vous assistent en cas de maladie, de mauvaises conditions météorologiques ou autres circonstances extraordinaires.Pour cela, n’hésitez pas à interroger votre assureur ou celui de la compagnie aérienne.

A l’aéroport :

Vérifiez le statut de votre vol. Il est toujours utile de savoir si votre vol est retardé ou annulé. Vous pouvez aussi facilement vérifier les détails sur le site internet de la compagnie aérienne, son application mobile ou sur des sites indépendants. Contactez la compagnie aérienne dès que vous apprenez le retard ou l’annulation de votre vol. Bien que la situation soit incertaine, faites-en sorte d’être à l’heure à l’embarquement. En cas de mauvais temps, il arrive parfois que, lors de courtes périodes plus calmes et propices, l’appareil soit autorisé à décoller.

Checklist : vous pouvez prétendre à un dédommagement si :

  • Vous êtes arrivé avec plus de 3 heures de retard à votre destination finale.
  • Vous étiez à l’heure à l’enregistrement (environ 45 minutes avant le décollage).
  • Le vol en question a été opéré il y a moins de 5 ans.
  • La compagnie aérienne est responsable du retard de vol (par exemple, en raison d’un problème technique).
  • L’aéroport de départ se trouve dans l’Union européenne, ou l’aéroport d’arrivée et le siège de la compagnie aérienne se trouvent dans l’Union européenne.
VÉRIFIEZ EN 2 MINUTES
Peut-être vos amis ont-ils également le droit à une compensation ? Partagez cet article !