Connu par :
  Tel: +33 975 183 677

Aucune indemnité en cas de retard, d’annulation de vol ou de surbooking ?

En cas de vol retardé ou de vol annulé, seuls les passagers aériens ayant subi un retard de plus de 3 heures ou une annulation de vol notifiée moins de 14 jours à l’avance peuvent prétendre un dédommagement. Dans ces cas, la compagnie aérienne doit verser une indemnité dont le montant varie selon la distance du vol et peut s’élever de 250 € à 600 € par personne. Néanmoins, la compagnie est tenue d’indemniser ses passagers uniquement si elle est responsable du retard de vol ou de l’annulation. Cette compensation concerne tous les vols ayant décollés d’un aéroport de l’Union européenne. Elle s’applique également au vols ayant atterri dans un aéroport de l’UE, à condition que le siège social de la compagnie aérienne ayant opéré le vol se trouve lui aussi en Europe.

Une femme attend son vol retardé ou annulé à l’aéroport

Avez-vous été affecté par un retard de vol ou une annulation ? Flightright vous permet un accès simple et rapide à la justice. Grâce au calculateur d’indemnités, vérifiez en deux minutes si vous avez le droit à une indemnisation. Vous pourrez ensuite mandater Flightright en ligne pour faire valoir vos droits.

VÉRIFIEZ EN 2 MINUTES

Les possibles raisons d’un refus de dédommagement

  • Vous êtes arrivé avec moins de 3 heures de retard à votre destination finale.
  • Vous avez été informé de l’annulation de vol plus de 14 jours à l’avance.
  • Vous ne vous êtes pas présenté à l’heure à l’enregistrement (en moyenne 45 minutes avant le départ initialement prévu du vol).
  • Votre vol a eu lieu il y a plus de 5 ans.
  • Vous avez bénéficié d’un billet gratuit ou d’un tarif réduit non accessible au public.
  • Le retard ou l’annulation du vol était dû à une circonstance extraordinaire.
  • Le passager voyageait avec un tarif gratuit pour enfant.

Quelles sont les circonstances extraordinaires en cas de retard de vol ou d’annulation ?

D’après le Règlement européen relatif aux droits des passagers aériens, si la compagnie aérienne n’est pas responsable du retard de vol ou de l’annulation, elle n’est pas tenue de verser de dédommagement aux passagers. En effet, la compagnie se trouve exemptée de compensation envers les passagers aériens en cas de « circonstances extraordinaires ». La fermeture de l'aéroport, la restriction de l'espace aérien, un risque d’instabilité politique ou pour la sécurité, des grèves, des collisions entre des oiseaux et le moteur de l’appareil, ou encore des conditions météorologiques extrêmes, sont autant de circonstances considérées comme extraordinaires. Il existe néanmoins des exceptions lorsqu’il est prouvé que la compagnie aérienne aurait pu éviter le problème en prenant les mesures adéquates et raisonnables. Par exemple, si la compagnie aérienne n'a pas prévu de quantité suffisante de liquide de dégivrage pour l'hiver, elle peut être tenue responsable d'un retard engendré de ce fait.

Circonstances extraordinaires n’ouvrant pas le droit à une indemnisation

  • Grève générale
  • Grève des pilotes
  • Grève des contrôleurs aériens
  • Annulation de vol due aux changements de réservation causés par des grèves
  • Conditions météorologiques extrêmes
  • Perturbation du trafic aérien en raison d’une catastrophe naturelle (par exemple, un nuage de cendres)
  • Atterrissage d’urgence en raison d’une tempête
  • Impact de foudre pendant le vol précédent
  • Dégâts des turbines causé par une collision avec un oiseau
  • Panne de radar
  • Ouverture du toboggan par un passager
  • Autorisation d’atterrir retardée
  • Fermeture de l’espace aérien

Circonstances ouvrant le droit à une indemnisation

  • Problèmes techniques
  • Absence de liquide de dégivrage lors de la saison hivernale
  • Manque de personnel (absence d’équipage ou de pilote)
  • Arrivée en retard à une correspondance à cause de la compagnie aérienne
  • Maladie des membres de l’équipage
  • Un escalier d'embarquement mobile qui entre en collision avec un avion

Quelles sont les conditions de l’indemnisation ?

Les passagers aériens sont éligibles à une compensation s’ils ont manqué leur vol de correspondance, si leur vol est annulé ou fait état de plusieurs heures de retard à l’arrivée, à condition qu’ils possèdent un billet valide, que l’aéroport de départ se trouve sur le territoire d’un pays membre de l’Union européenne, ou que l’aéroport d’arrivée soit situé dans l’UE et que la compagnie aérienne ayant opéré le vol y ait également son siège social. Les compagnies aériennes sont également tenues de verser un dédommagement aux passagers en cas de refus d’embarquement causé par un surbooking.

Le Règlement européen sur le droit des passagers aériens s’applique aussi bien aux passagers dans le cadre de voyages d’affaires, aux personnes ayant réservé un vol auprès d’une compagnie low-cost, à celles effectuant un voyage organisé ou indépendant, aux enfants, dès lors qu’ils bénéficient d’un siège, qu’aux personnes voyageant avec des billets gratuits ou à tarif réduit obtenus grâce à un programme de fidélité ou dans le cadre d’une opération promotionnelle.

Il existe cependant des cas pour lesquels les compagnies aériennes refusent l’embarquement contre la volonté des passagers sans que ces derniers ne soient éligibles à un dédommagement :

  • Si le passager n’a pas de billet valide
  • Si le passager n’a pas ses papiers d’identités ou les documents nécessaires
  • Si le passager est en état d’ébriété
  • Si le passager a une maladie contagieuse
  • Si le passager représente un danger pour la sécurité

Quelle indemnisation pour un vol retardé, un vol annulé, une correspondance manquée ou un refus d’embarquement ?

Vous pouvez prétendre à une indemnisation si la perturbation du vol n’a pas été engendrée par une circonstance extraordinaire et si le refus d’embarquement ne vous est pas imputable (absence de papier d’identité, retard ou autre). Le Règlement européen prévoit un dédommagement dont le montant varie en fonction de la distance du vol :

  • Si la distance du vol est inférieure à 1500 km → 250 € d’indemnité pour un retard de vol, une annulation, un vol de correspondance manqué ou un surbooking.
  • Si la distance du vol est comprise entre 1500 km et 3500 km ou de plus de 1500 km pour les vols intracommunautaires → 400 € d’indemnité pour un vol retardé, annulé, surbooké ou un vol de correspondance manqué.
  • Si la distance du vol est supérieure à 3500 km → 600 € d’indemnité pour une annulation de vol, un retard, un surbooking ou une correspondance manqué.
Réclamation de compensation selon la distance

Comment réclamer une indemnisation ?

Le Règlement européen sur les droits des passagers aériens a déjà fait l’objet de plusieurs interprétations. Des termes juridiques un peu confus et des concepts peu précis tels que « l’heure d'arrivée » ou les « circonstances extraordinaires » rendent difficile sa bonne compréhension et interprétation, et peuvent dès lors dissuader de d'entreprendre une demande de compensation.

Lorsque vous souhaitez déposer une réclamation, il est conseillé de connaître des dossiers similaires à votre propre cas. Cela augmente vos chances de réussite face à la compagnie aérienne, notamment parce que la jurisprudence en la matière a évoluée depuis l’entrée en vigueur du Règlement 261/2004. Forts de notre expérience européenne en matière de droits des passagers aériens, nos experts prennent votre cas en main en assurant les démarches nécessaires pour défendre efficacement vos droits. Afin de vous épargner toute perte de temps, nous vous offrons la possibilité d’estimer rapidement vos chances d’obtenir un dédommagement à l’aide de notre calculateur d’indemnités gratuit.

VÉRIFIEZ EN 2 MINUTES

En quelques clics, vous savez si votre cas entre dans le champ d’application du Règlement européen n°261/2004 et si vous pouvez ou non prétendre à une indemnité. Si votre cas vous rend éligible à une compensation, vous n’avez qu’à nous mandater pour agir et la récupérer en votre nom. Dès réception de votre procuration, nous envoyons immédiatement une demande d’indemnisation à la compagnie aérienne. En choisissant Flightright, vous vous associez à un partenaire expert au niveau européen et extrêmement efficace. Nous savons comment négocier d’égal à égal avec les compagnies aériennes et connaissons très bien les démarches à entreprendre. Nous défendons vos droits jusqu’au bout, même si nous devons aller devant les tribunaux. Nous avons d’ailleurs un taux de succès de 98% concernant les procès que nous avons intentés. Nous ne nous rémunérons en retenant 27% + TVA que si nous obtenons votre indemnité. Vous ne payez rien en cas de réclamation infructueuse, pas même les frais de justice.

Repas et hôtel en cas de circonstances extraordinaires

Quels sont les droits des passagers à l’aéroport ?

Que la compagnie soit responsable ou non du retard ou de l’annulation de vol, vous pouvez bénéficier de certains services de base pour tout retard de plus de 2 heures. Les passagers peuvent réclamer ces services en fonction de la distance du vol qu’ils ont réservé. Voici une liste de ce que les passager peuvent solliciter et à quel moment :

  • Pour les vols court-courriers (jusqu’à 1 500 km) avec un retard de 2 heures au départ : collations, boissons et 2 appels téléphoniques ou 2 emails gratuits.
  • Pour les vols moyen-courriers (entre 1 500 km et 3 500 km et les vols intracommunautaires) avec un retard de 3 heures au départ : collations, boissons et 2 appels téléphoniques ou 2 emails gratuits.
  • Pour les vols long-courriers (plus de 3 500 km) avec un retard de 4 heures au départ : collations, boissons et 2 appels téléphoniques ou 2 emails gratuits.

D'autres services sont disponibles si votre vol est retardé de plus de 5 heures, ou si votre vol est reporté au lendemain. Vous trouverez les informations nécessaires dans notre page sur le Règlement Européen.

Comment protéger ses droits pour les prochains voyages

Vous avez planifié un voyage en avion et vous voulez être sûr de ne manquer aucun paiement d’indemnité à l'avance ? Pas de problème. Vous pouvez saisir vos numéros de vols à l'avance dans notre calculateur d'indemnisation et nous vous informerons si vous avez droit à une indemnisation.

VÉRIFIEZ EN 2 MINUTES

Checklist: vous n’êtes pas éligible à un dédommagement lorsque :

  • La raison du retard est due à une circonstance extraordinaire.
  • La compagnie aérienne n’est pas responsable du retard de vol.
  • Votre vol est arrivé à destination finale avec moins de 3 heures de retard.
  • Le vol retardé a eu lieu il y a plus de 5 ans.
  • Vous étiez en retard à l’enregistrement (environ moins de 45 minutes avant le décollage).
  • Le vol a été opéré hors Union Européenne par une compagnie non européenne.
  • Vous avez acheté votre billet à un tarif réduit ou gratuit qui n'est pas disponible au public (directement ou indirectement).
Peut-être vos amis ont-ils également le droit à une compensation ? Partagez cet article !