Dormir en avion : Conseils essentiels - Flightright FR

Trustpilot 4.8/5 basé sur 3,022 avis

Bien dormir en avion : ces conseils et astuces vous aideront à y parvenir

Vérifiez votre demande d'indemnisation en ligne en seulement 2 minutes

Air passenger rights expert

Approuvé par Oskar de Felice

Expert en droits des passagers aériens

Un taux de succès de 99%
Présents sur le marché depuis 2010
Sans risque

L’essentiel sur le thème « Dormir en avion ».

  • Dormir en avion peut permettre de réduire la durée du vol.
  • Dormir en avion peut aider à minimiser le décalage horaire.
  • Le choix d’un siège adéquat influence considérablement votre confort en vol.
  • Utilisez un masque de sommeil et des bouchons d’oreille pour minimiser la lumière et les bruits.
  • Apportez un oreiller cervical pour soutenir votre tête et portez des vêtements confortables.
  • Pour les vols plus courts avec escales, il est conseillé de rester éveillé afin de ne pas manquer la correspondance.
  • Il est poli et pratique de rester éveillé pendant le service des repas afin d’accepter les repas et de clarifier les besoins.


Vous avez subi un retard ou une annulation de vol ? Vérifiez vos droits dès maintenant et augmentez vos chances d’être indemnisé

Un sommeil réparateur dans l’avion peut être une véritable bénédiction pour les grands voyageurs, afin de tenir en échec la fatigue et le décalage horaire. Qui ne connaît pas la promesse alléchante de bien dormir pendant un vol long-courrier et d’arriver reposé à destination ? Mais la réalité est souvent différente. Dans cet article de blog, nous explorons le monde du sommeil en avion et vous présentons de précieux conseils et astuces pour trouver une nuit de sommeil réparatrice même au-dessus des nuages.

Nous montrerons quand il est conseillé de s’allonger pendant un vol et dans quelles situations il vaut mieux renoncer au sommeil. En effet, la qualité du sommeil n’est pas toujours optimale en avion et certains facteurs doivent être pris en compte pour optimiser l’expérience. En outre, nous vous présenterons des conseils éprouvés pour trouver la meilleure position de sommeil possible en avion et pour faire face aux défis de la pression de l’avion.

Découvrez donc dans ce blog comment transformer votre prochain vol en un sommeil réparateur. Que vous soyez un voyageur fréquent expérimenté ou un vacancier occasionnel, cet article vous fournira de précieux conseils pour rendre votre prochain voyage en avion plus agréable et plus reposant.

Est-il bon de dormir en avion ?

Faut-il dormir en avion ? Oui, il est généralement bon de dormir dans l’avion, surtout si le vol est long. Dormir dans l’avion peut contribuer à réduire le temps pendant le vol et à minimiser le décalage horaire, surtout si l’on arrive dans un autre fuseau horaire. Une bonne nuit de sommeil en avion peut également aider à se sentir reposé et rafraîchi à l’arrivée. Il y a toutefois quelques éléments à prendre en compte pour garantir un sommeil confortable en avion.

Il est toutefois important de noter que tout le monde ne dort pas bien en avion. Certaines personnes trouvent qu’il est difficile de dormir dans des environnements inhabituels, et il peut y avoir des turbulences ou d’autres inconvénients qui peuvent nuire au sommeil. Il est donc conseillé de bien se préparer et de tenir compte des besoins individuels.

Quand ne pas dormir en avion

Quand-ne-pas-dormir-dans-l'avion

Il existe certaines situations dans lesquelles il n’est peut-être pas conseillé de dormir en avion. Il s’agit par exemple des courts vols, où le sommeil peut être insuffisant, voire gênant. Il peut également être utile de rester éveillé sur les vols avec escales pour ne pas manquer la correspondance. Voici un aperçu des points dont il faut tenir compte :

  1. Décollage et atterrissage : Pendant le décollage et l’atterrissage, il est important d’être attentif et de respecter les consignes de sécurité. Durant cette phase, les passagers doivent être éveillés et réceptifs.
  2. Service de restauration : Lorsque le service de restauration est en cours et que les hôtesses servent les repas, il est poli et pratique d’être éveillé pour recevoir les repas et répondre aux besoins éventuels.
  3. Vols courts : les vols très courts peuvent ne pas laisser suffisamment de temps pour s’endormir et se reposer.
  4. Préoccupations sanitaires : les personnes souffrant de certains problèmes de santé, comme une thrombose ou des problèmes de dos, devraient peut-être se lever régulièrement et faire de l’exercice pendant les longs vols, plutôt que de dormir la plupart du temps.
  5. Procédures d’urgence : dans le cas peu probable d’une urgence, il est essentiel d’être éveillé et attentif afin de pouvoir suivre les instructions de l’équipage.

Il est important de souligner que les circonstances individuelles peuvent varier. Certaines personnes peuvent avoir des difficultés à dormir dans l’avion en raison de troubles du sommeil ou d’autres problèmes de santé. Il est toujours conseillé de suivre les instructions de l’équipage de cabine et de tenir compte des besoins individuels.

Quelle est la meilleure façon de dormir en avion ?

Bien-dormir en avion

Quelle est la meilleure façon de dormir en avion ? Comment dormir en avion ? Pour bien dormir en avion, il est important de s’installer confortablement sur les vols long-courriers. Apportez un oreiller cervical pour soutenir votre tête et portez des vêtements confortables. Évitez la caféine et l’alcool avant de vous coucher et essayez de vous adapter au fuseau horaire de votre destination. Utilisez un masque de sommeil et des bouchons d’oreille pour minimiser la lumière et les bruits, et évitez de trop manger en une seule fois. Veillez à vous étirer avant d’aller vous coucher et à faire quelques courtes marches dans l’avion pour favoriser la circulation sanguine et éviter les raideurs musculaires.

Que devrait contenir votre bagage à main pour vous aider à dormir dans l’avion ?

Pour un sommeil confortable en avion, il est conseillé de mettre certains objets dans le bagage à main. Un oreiller cervical offre un soutien pour la tête et le cou et rend le sommeil plus confortable. Un masque de sommeil aide à bloquer les sources de lumière et des bouchons d’oreille peuvent contribuer à minimiser les bruits gênants. Pensez également à emporter des écouteurs ou un casque pour vous détendre en écoutant de la musique apaisante ou en réduisant le bruit. Une écharpe peut également être utile pour se tenir au chaud et éviter les climatisations désagréables.

Vous êtes confronté à des problèmes d’annulation ou de retard de vol et vous ne voulez pas les subir sans rien faire ? Vous ne devriez pas non plus. Après tout, dans de nombreux cas de retard ou d’annulation, vous avez droit à une indemnisation.
Vous pouvez compter sur le soutien de nos experts dans les cas suivants :
Retard de vol Indemnisation, indemnisation pour annulation de vol
Indemnisation en cas de Surbooking
Indemnisation en cas de refus d’embarquement
Faites appel à Flightright confortablement en ligne :

Nous faisons valoir votre remboursement et votre indemnisation !
Avec nous, vous pouvez vérifier gratuitement vos droits en deux minutes. Vous pouvez obtenir jusqu’à 600 euros d’indemnisation par personne (moins la commission de succès).

Vous êtes concerné(e) par une correspondance manquée ? Vérifie ton vol maintenant. Simple ✔ rapide ✔ & sans risque ✔

Dormir en avion – Comment gérer la pression ?

Lorsque l’on dort en avion, il est important de veiller à l’équilibre de la pression dans l’oreille interne afin d’éviter les sensations désagréables. Pendant le vol, les conditions de pression dans la cabine peuvent changer, ce qui peut entraîner une sensation désagréable de pression dans les oreilles. Pour y remédier, il est conseillé de bâiller consciemment, d’avaler ou de mâcher du chewing-gum pendant la descente ou à l’approche de l’aire d’atterrissage. Les personnes qui ont souvent des problèmes de compensation de la pression peuvent également utiliser des sprays ou des gouttes nasales décongestionnant à titre préventif. En outre, le port de bouchons d’oreille peut atténuer la différence de pression et assurer ainsi un sommeil plus détendu pendant le vol. Ces mesures aident à équilibrer la pression dans l’oreille interne et préviennent d’éventuels troubles, ce qui permet de dormir plus sereinement en avion.

Quel médicament pour dormir en avion ?

Certaines personnes préfèrent prendre des somnifères en vente libre comme la mélatonine pour favoriser le sommeil en avion. La mélatonine est une hormone qui régule le rythme veille-sommeil. Elle doit toutefois être prise à des doses raisonnables et après avoir consulté un médecin. N’oubliez pas que les médicaments peuvent avoir des effets différents sur différentes personnes et qu’il est important de tenir compte de vos besoins individuels et de votre état de santé.

Les somnifères sont-ils autorisés en avion ?

Oui, les somnifères sont généralement autorisés à la fois dans les bagages enregistrés et dans les bagages à main. Il est toutefois recommandé de les transporter correctement dans leur emballage d’origine et de les étiqueter clairement. Il est également conseillé de présenter un certificat de votre médecin si nécessaire. Notez cependant que certains médecins déconseillent de prendre des somnifères en vol, car certains effets secondaires tels que le somnambulisme peuvent survenir et il peut être difficile de réagir à de telles situations.

Dormir en avion : 10 conseils pour les vols long-courriers

1. Choisir le bon siège – faites attention à l’endroit où vous êtes assis

Le choix du bon siège peut avoir une influence considérable sur votre confort pendant le vol. Par exemple, si vous préférez dormir tranquillement, un siège côté hublot est souvent avantageux, car il vous permet de vous appuyer contre la cabine lorsque vous dormez. En revanche, si vous devez vous lever facilement ou si vous souhaitez accéder rapidement aux toilettes, une place couloir est pratique. Tenez également compte de la proximité des sorties de secours, car elles offrent souvent plus d’espace pour les jambes. Évitez les sièges situés à proximité des toilettes ou des cuisines, car ils sont souvent plus fréquentés. Sur les vols long-courriers, les sièges situés à proximité des espaces pour enfants peuvent être moins calmes. Tenez compte de vos préférences et de vos besoins personnels lorsque vous choisissez votre siège. Assurez-vous d’avoir la meilleure place 24 heures avant le départ en vous enregistrant en ligne auprès de votre compagnie aérienne.

2. Utilisez les sièges qui restent libres

Une autre astuce pour mieux dormir dans l’avion est de profiter des sièges restés libres. Si le vol n’est pas complet, vous pouvez essayer de trouver un siège vide à côté de vous. Dès que les ceintures de sécurité peuvent être retirées, demandez poliment à un agent de bord s’il est possible de passer à un siège libre. Un siège supplémentaire vous permettra de vous étirer et de dormir plus confortablement.

3. Mettre des vêtements confortables – choisir des vêtements adaptés

Un conseil important pour un sommeil agréable en avion est de porter des vêtements confortables. Optez pour d’amples vêtements respirants qui ne vous gênent pas et n’entravent pas la circulation sanguine. Évitez les chaussures serrées et optez plutôt pour des slip-ons ou des chaussettes confortables afin de soulager vos pieds. Le fait de porter des couches de vêtements vous permet de mieux vous adapter aux changements fréquents de température dans la cabine de l’avion. Des vêtements confortables contribuent considérablement à vous détendre et à améliorer votre sommeil pendant le vol.

4) Dormir en avion – Éviter les interruptions

Pour mieux dormir en avion, il est important de minimiser les interruptions. Choisissez un siège à l’écart des zones très fréquentées, comme les toilettes ou les cuisines d’office, afin de réduire les interférences sonores et lumineuses. Utilisez des bouchons d’oreille ou des écouteurs à réduction de bruit pour minimiser les bruits ambiants. Mettez un masque de sommeil pour vous protéger des sources de lumière. Informez également le personnel de bord que vous souhaitez dormir pendant le vol afin de minimiser les éventuelles interruptions. En prenant ces mesures, vous créez un environnement plus calme, propice à un sommeil réparateur dans l’avion.

5. Avoir des accessoires personnels de bien-être avec soi

Un conseil important pour un sommeil réparateur en avion est d’emporter des accessoires personnels de bien-être. Il s’agit notamment de lunettes de sommeil pour bloquer les sources de lumière, de bouchons d’oreille antibruit ou d’écouteurs avec fonction de réduction du bruit pour minimiser les bruits gênants. Les bouchons d’oreille sont une option supplémentaire pour la protection contre le bruit. Les articles d’hygiène de base tels que la brosse à dents et le dentifrice, le déodorant, la crème hydratante et les lingettes hygiéniques ne doivent pas non plus manquer sur les vols de longue durée. Ces accessoires personnels vous aideront à vous sentir à l’aise et détendu pendant le vol, ce qui augmentera vos chances de bien dormir.

Lors de la réservation d’un billet d’avion, les passagers devraient vérifier si les repas sont inclus. Si ce n’est pas le cas, ils risquent de ne pas savoir combien de temps cela prendra et s’il est possible de commander quelque chose à bord. Avec un peu de préparation, vous pouvez vous assurer que vous n’aurez pas à attendre l’atterrissage avec l’estomac qui gargouille : Renseignez-vous avant le vol sur la page d’accueil de la compagnie aérienne concernant la restauration et emportez des aliments d’urgence à bord.

Votre vol a été retardé ou annulé ?

  • Retards sur vols court-courriers (jusqu’à 1 500 km) : les passagers doivent recevoir une compensation de 250 €
  • Retards sur vols moyen-courriers (entre 1 500 km et 3 500 km), ainsi que tout vol intracommunautaire de plus de 1 500 km :
    les passagers doivent recevoir une compensation de 400 €
  • Retards sur vols long-courriers (supérieure à 3 500 km) : les passagers doivent obtenir une indemnisation de 600 €

Selon le règlement européen sur les droits des passagers aériens, le montant de l’indemnisation est calculé en fonction de la distance du vol :

Courte distance: jusqu’à 1500 kmMoyenne distance: jusqu’à 3500 kmLongue distance: plus de 3500 km
p.ex. Lille – Bordeauxp.ex. Nantes – Athènesp.ex. Paris – Buenos Aires
250€400€600€

6. Surclassement en classe économique – laissez-vous surclasser

Les voyageurs ont souvent du mal à dormir dans l’avion. Une astuce intelligente pour éventuellement mieux dormir dans l’avion est de se renseigner sur un surclassement. Dans certains cas, les compagnies aériennes peuvent proposer des surclassements si des places sont disponibles. Cela peut inclure une classe économique premium ou même une classe affaires, qui offrent souvent plus d’espace pour les jambes et plus de confort. Soyez également attentif aux offres spéciales ou aux programmes de courrier de votre compagnie aérienne, qui peuvent offrir la possibilité d’un surclassement. Avec un peu de chance, vous pourrez ainsi vous offrir un sommeil plus confortable dans l’avion. Ces sièges permettent de s’allonger plus confortablement et de mieux dormir. Il n’y a pas de mal à demander poliment un surclassement, surtout si le vol n’est pas complet. Notez toutefois que les surclassements ne sont pas toujours disponibles et soyez préparé à l’impossibilité occasionnelle de monter en classe supérieure.

7) Le bon oreiller – N’oubliez pas vos oreillers cervicaux.

Un conseil pratique pour un sommeil réparateur en avion est d’emporter un oreiller cervical approprié (oreiller d’avion). Un oreiller cervical n’offre pas seulement un confort supplémentaire, il peut également contribuer à soutenir la tête et le cou, notamment si vous souhaitez vous appuyer ou dormir en position latérale. Il existe des oreillers cervicaux spécialement conçus pour les voyages, qui sont compacts et légers afin de pouvoir les ranger facilement dans un bagage à main. Choisir le bon oreiller, adapté à vos habitudes de sommeil, peut faire une différence considérable et vous aider à mieux vous détendre et à vous endormir pendant le vol.

8) Éviter le café et l’alcool (en excès) – bien manger

Dormir-en-avion-renoncer-à-trop-d'alcool

Pour mieux dormir en avion, il est conseillé d’éviter la consommation de café et d’alcool en excès. La caféine, contenue dans le café, a un effet stimulant et peut perturber le sommeil. L’alcool peut certes fatiguer dans un premier temps, mais il altère la qualité du sommeil et peut entraîner un sommeil agité. Au lieu de cela, il est préférable de se concentrer sur une alimentation équilibrée et de choisir des repas légers. Évitez de lourds plats gras, car ils peuvent nuire à la digestion. Buvez suffisamment d’eau pour rester bien hydraté. Une alimentation saine contribue à maintenir l’équilibre du corps et favorise un sommeil plus calme pendant le vol.

9) Utiliser des somnifères – Certains outils peuvent aider à calmer le corps.

L’utilisation de somnifères en avion doit se faire avec une extrême prudence et de préférence en concertation avec un médecin. Certaines personnes préfèrent les aides naturelles au sommeil comme la mélatonine, qui régule le rythme veille-sommeil. Cela peut être pris à petites doses pour faciliter l’adaptation à de nouveaux fuseaux horaires. Il est toutefois important de noter que tous les somnifères ne sont pas adaptés à une utilisation en avion et que certains peuvent même affecter les capacités de réaction. Consultez toujours un spécialiste ou un médecin avant de prendre des somnifères afin de vous assurer qu’ils sont adaptés à vos besoins individuels et à votre état de santé.

10. Rituel de l’heure du coucher – intégrer des routines de sommeil

Une astuce efficace pour mieux dormir en avion consiste à pratiquer un rituel de sommeil et à intégrer des routines de sommeil. Essayez de créer une routine qui correspond à votre rythme de sommeil naturel, même si vous vous trouvez dans un environnement inhabituel. Cela peut inclure la lecture d’un livre, l’écoute d’une musique apaisante ou la réalisation d’exercices de respiration relaxants. L’intégration d’habitudes de sommeil personnelles dans votre sommeil en avion peut signaler à votre corps qu’il est temps de se détendre et de se reposer. En outre, le maintien d’une routine de sommeil régulière peut aider à minimiser le décalage horaire et vous aider à vous adapter plus rapidement aux nouveaux fuseaux horaires.

Le bonus :

Tenez compte du fuseau horaire dans lequel vous vous rendez.

Une autre astuce importante pour un sommeil réparateur en avion est de tenir compte consciemment du fuseau horaire dans lequel vous vous rendez. Essayez de vous adapter à l’heure locale de votre destination avant même de prendre l’avion. Cela signifie adapter vos habitudes de sommeil en conséquence et vous caler sur le rythme du nouveau fuseau horaire dès le vol.

Si vous souhaitez dormir pendant le vol, essayez de le faire au « bon » moment, en vous basant sur l’heure du lieu de destination. Utilisez l’éclairage de bord et l’obscurité pour adapter votre rythme veille-sommeil. Si c’est l’heure de dormir à destination, utilisez un masque de sommeil pour bloquer la lumière et essayez de vous détendre.

L’adaptation au fuseau horaire de votre destination peut contribuer à minimiser le décalage horaire et vous aider à vous acclimater plus rapidement. Il est également important de boire suffisamment pour hydrater le corps, car la déshydratation peut aggraver les symptômes du décalage horaire.

Dormir en avion : simplement dormir

Le personnel de cabine s’occupe en permanence de votre bien-être et contrôle plusieurs fois la ceinture de sécurité pour des raisons de sécurité. Pour éviter d’être réveillé brutalement, nous vous recommandons d’attacher votre ceinture de manière bien visible au-dessus de vos vêtements ou de votre couverture. Repliez également votre table et rangez votre bagage à main en toute sécurité. De cette manière, vous pourrez dormir sans être dérangé par l’équipage ou les autres passagers.

Transformez le temps de vol en temps de lecture

Et si rien n’y fait : la lecture est toujours une bonne solution ! Peut-être que votre livre est si captivant que vous ne voulez plus vous endormir. Ou alors, il est si ennuyeux que vous tombez dans un profond sommeil en un rien de temps. Et même si vous avez du mal à vous endormir en avion ou si vous avez peur en avion, la lecture peut être une distraction utile. En vous concentrant sur l’histoire ou le contenu du livre, vous détournez vos pensées d’une éventuelle anxiété et pouvez ainsi prendre l’avion plus sereinement.

Dormir en avion : conseils de sommeil pour les enfants

Les enfants ont souvent du mal à dormir en avion. Chaque enfant est unique, il peut donc être utile d’essayer différentes approches et de répondre aux besoins de votre propre enfant. Si les problèmes de sommeil persistent, il est conseillé d’en discuter avec un pédiatre. Voici quelques conseils de sommeil pour les enfants :

  • Horaires de sommeil réguliers
  • Rituel de sommeil apaisant
  • Environnement de sommeil approprié
  • Limiter le temps d’écran
  • Alimentation saine
  • Activité physique suffisante
  • Discussions sur l’anxiété
  • Des habitudes de sommeil cohérentes

Conclusion sur le thème du sommeil en avion

Dans l’ensemble, dormir en avion peut devenir une expérience reposante si l’on applique les bons conseils et astuces. Le choix du bon siège, des vêtements confortables et l’utilisation de masques de sommeil et d’oreillers cervicaux peuvent contribuer à améliorer la qualité du sommeil pendant le vol.

Bien que le sommeil en avion ne soit pas comparable au repos à la maison, il peut rendre le vol beaucoup plus agréable et minimiser les effets du décalage horaire. En fin de compte, la qualité du sommeil en avion dépend toutefois des préférences et des besoins individuels, c’est pourquoi il est important d’essayer différentes stratégies afin de trouver la méthode idéale pour soi.

Comment Flightright peut-il vous aider ?

Vous êtes bloqué à l’aéroport en raison d’un retard de vol ? Votre vol a été supprimé (annulé) ou vous avez été retiré de la liste des passagers (refus d’embarquement) ?

Dans chacune des situations décrites, vous avez droit à une indemnisation en tant que passager aérien.

Selon le règlement européen sur les droits des passagers aériens, les passagers ont droit à une indemnisation en cas de retard, d’annulation, de surréservation ou de correspondance manquée. Ils peuvent recevoir jusqu’à 600 euros d’indemnisation par personne (moins la commission de résultat). Cette indemnisation est indépendante du prix du billet. Flightright, fait valoir vos droits pour vous. Si nécessaire, même devant les tribunaux.

Conseil : Flightright vous aide à faire valoir vos droits de passager aérien ! Avec nous, vous pouvez vérifier gratuitement vos droits en deux minutes. ✔️Simple, ✔️rapide & ✔️sans risques

En tant que portail de consommateurs leader sur le marché, Flightright se bat pour faire valoir les droits des passagers aériens. Nous défendons vos droits en cas de retard de vol, d’annulation ou de refus d’embarquement et nous nous référons au règlement 261/2004 de l’Union européenne relatif aux droits des passagers aériens.

En tant qu’experts en matière de droit des passagers aériens, nous faisons valoir votre droit à l’indemnisation auprès de la compagnie aérienne !

Retour en haut