Et si on voyageait moins cher en 2019 ?

  • 17 janvier 2019

Flightright livre ses conseils pour réduire son budget vacances.

Paris, le 17 Janvier 2019 – Les bonnes résolutions commencent dès janvier avec Flightright. Parce que toutes les économies sont bonnes à prendre et qu’1 voyageur averti en vaut 2, voici 8 conseils et “bons plans” pour des vacances à moindre coût.

1. Voyager hors saison
C’est bien connu : voyager en haute saison, typiquement pendant les vacances scolaires, choisir la plage l’été ou la montagne l’hiver augmente considérablement le prix du billet et occasionne des voyages plus coûteux qu’à l’accoutumée. Lorsque cela est possible, il est donc préférable de partir hors saison pour se retrouver avec une note moins salée… et accessoirement éviter la foule de touristes !

2. Planifier son voyage
Comment se rendre de l’aéroport à l’hôtel ? Des tarifs préférentiels existent-ils pour les transports publics ou les monuments à visiter ? S’informer avant un voyage permet souvent de faire des économies et d’éviter des surprises désagréables telles que les taxis coûteux ou les hôtels hors de prix. Internet regorge d’informations pour voyager malin : choisir des packages visites, loger chez l’habitant, qui peut aussi servire de guide, charger l’appli qui permettra de se déplacer à vélo sur place, etc.

3. Miser sur le tourisme local
Se laisser aller en mettant son guide de voyage de côté permet non seulement de découvrir des routes nouvelles et inexplorées, mais aussi d’économiser de l’argent. Par exemple, questionner les habitants sur leurs restaurants préférés peut permettre de goûter une cuisine authentique, souvent moins chère. En effet, les prix des restaurants sont souvent gonflés autour des attractions touristiques.

4. Profiter du statut d’étudiant
Le statut d’étudiant est le ticket d’or pour bénéficier d’offres et de réductions dans les musées, les transports publics ou encore les magasins presque partout dans le monde. Attention, en plus de son passeport ou de sa carte d’identité, il faut également présenter sa carte étudiante.

5. Pratiquer le “slow travel”
Prendre son temps lorsqu’on voyage, c’est s’autoriser du repos et des économies. En effet, plutôt que de courir de ville en ville en multipliant les coûts de transports et d’hébergements, pourquoi ne pas prendre le temps d’explorer davantage un endroit ? Fini les réservations d’hôtels pour une nuit, réserver un appartement pour une semaine engendre moins de frais et, implicitement, les coûts des transports sont également réduits.

6. Logement : choisir l’économie collaborative
Sous-louer son appartement, échanger sa maison pour les vacances… De nombreuses plateformes misent sur l’économie collaborative pour rentabiliser son séjour. Les nouvelles tendances comme le couchsurfing ou le wwoofing permettent quant à eux de loger chez gratuitement chez l’habitant.

7. Profiter du trajet pour dormir
Les trains ou les vols longs courriers de nuit sont encore une excellente alternative pour économiser quelques nuits d’hôtel. Partir de Paris pour se réveiller en Espagne ou en Italie, toutes les solutions sont envisageables pour un roadtrip en Europe ! Certains sites spécialisés dans les voyages de nuit permettent de trouver la solution adaptée.

8. Mettre son portable de côté
Une fois en dehors de l’Union Européenne, se déconnecter en laissant portables, ordinateurs ou encore tablettes de côté permet d’économiser l’achat de débits de données ou de cartes SIM. Pour rester en contact avec ses proches, de nombreux restaurants, cafés, hôtels et musées proposent le WIFI gratuit.


Connaître ses droits
Peu importe le prix dépensé dans le billet d’avion ou de train, les droits des voyageurs sont les mêmes pour tous, il est donc important de s’informer sur ces derniers afin de revendiquer ce qui nous appartient. En cas de retard de plus de 3 heures ou d’annulation de vols au départ de l’UE ou effectués par des compagnies aériennes européennes, les voyageurs ont droit à une indemnisation comprise entre 250 et 600 euros qu’il s’agisse de vacances individuelles ou combinées.